• Rurrenabaque: la ville

     Rurrenabaque: la ville

    Dix jours passés dans la première ville de la jungle amazonienne

    nous ont permis de redécouvrir le bien que peut nous faire la chaleur

    Rurrenabaque: la ville

    le jour comme la nuit (adieu les duvets, seul un petit drap suffit!).

    Rurrenabaque: la ville

    Le temps là-bas semble passer au ralenti,

    Rurrenabaque: la ville

    les gens papotent sous un parasol,

    Rurrenabaque: la ville

    prennent le mototaxi 

    Rurrenabaque: la ville

    ou tout autre moyen de transport,

    ou paressent tout simplement lors d'une sieste qui peut durer plusieurs heures...

    Rurrenabaque: la ville

    Là-bas, rien ne presse

    Rurrenabaque: la ville

    les morceaux de viande peuvent rester longtemps pendus au soleil,

    Rurrenabaque: la ville

    et ce n'est pas tellement grave (n'est-ce pas les médecins?)

    Rurrenabaque: la ville

    Parfois, un bateau peut vous emmener de l'autre côté du Béni

    Rurrenabaque: la ville

    à San Buenaventura

    Rurrenabaque: la ville

    où la vie est tout aussi paisible.

    Rurrenabaque: la ville

    C'est peut-être pour tout ça

    Rurrenabaque: la ville

    que l'on a eu tellement de mal à partir!

    « A Rurrenabaque, on prends du bon temps...Laissez-nous vous raconter... les transports en Bolivie 2 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Août 2012 à 16:15

    Bon, pour la viande, ce n'est pas top ; mais pour le reste j'en suis... Calme, tiédeur, repos, prendre le temps de vivre, de rencontrer les autres ou de s'isoler un peu : que du bonheur ! Prenez en de la graine à repiquer par ici. Mais je crains fort qu'elle ne lève pas. Hélas !

    Bonne continuation.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    lapajj Profil de lapajj
    Dimanche 12 Août 2012 à 19:19

    Mais si, mais si, il faut y croire et surtout ne pas baisser les bras...

    3
    Dimanche 12 Août 2012 à 21:19

    Ok, pour la graine il faut être un bon jardinier et ma fois je pense que je me débrouille pas trop mal. Au final, j'arrive à me retrouver un peu au calme dans la nature ou à Orval par exemple, à prendre le temps de vivre, de me reposer, mais aussi et surtout de faire des rencontres enrichisssantes. Alors elle est pas belle ma vie ? Je pense que pour d'autres elle est un peu compliquée voilà tout... Et ce n'est pas forcément de leur faute ! Donc, non je baisse pas les bras mon gars, ne t'inquiète pas !

    Gros bisous à vous deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :