• Quito, du volcan à la jungle

    Il y a un an, Didier Tronchet, célèbre auteur de bandes dessinées, publiait dans la revue "XXI", un petit chef d'oeuvre sur sa rue de Quito.

    Quito, du volcan à la jungle

    Imprégné de l'humour noir équatorien, ce petit bijou de dessin et d'écriture nous a donné envie, après l'avoir lu de visiter cette unique rue de Quito qui relie la ville au bas de la Vallée, vers l'Oriente.

    Quito, du volcan à la jungle

    Le chemin d'Orellana, tel est son nom, n'est pas vraiment en pente douce. 

    Quito, du volcan à la jungle

    Il est donc beaucoup plus facile de descendre que de remonter!

    Quito, du volcan à la jungle

    Comme le dit si bien Monsieur Tronchet,

    Quito, du volcan à la jungle

    le rue se tortille doucettement sur elle-même,

    Quito, du volcan à la jungle

    pas évident pour les voitures de slalomer parmi  les nombreux virages!

    Quito, du volcan à la jungle

    Un peu bohème et non sans charme,

    Quito, du volcan à la jungle

    le chemin nous mène progressivement vers les profondeurs de l'Oriente.

    Quito, du volcan à la jungle

    Pour éviter que les murs ne s'écroulent, on n'hésite à mettre des contreforts qui parfois fonctionnent et parfois non! (cf la BD).

    Quito, du volcan à la jungle

    Une autre caractéristique importante de cette rue concerne les avions 

    Quito, du volcan à la jungle

    qui passent tous les jours au ras des immeubles dominant la vallée.

    Quito, du volcan à la jungle

    Il est déjà arrivé que certains passent trop près et se crashent dans l'une des tours. Depuis, il a été décidé de refaire un nouvel aéroport, un peu plus loin du centre-ville!

    Quito, du volcan à la jungle

    Nous finissons notre petit tour en mangeant un almuerzo dans ce petit restaurant de quartier.

    Quito, du volcan à la jungle

    Pour les plus curieux, il est possible de se renseigner sur la bande dessinée sur ces deux sites internet...

    Ici pour écouter une interview de Didier Tronchet et là pour commander le livre.

     

    « Quito, primera parteQuand y'en a plus, y'en a eu... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Madelinette
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 21:22

    Original comme d'habitude !!!! On continue à vous suivre avec le 3ème oeil comme s'il était toujours là et pourtant ...

    Prenez très soin de vous et à très bientôt.

    Bises à mes Doudous du bout du monde.

    2
    Lundi 26 Novembre 2012 à 14:23

    Bien trouvé la comparaison entre la BD (superbe) et les photos avec ton 3ème œil et ton ressenti ! Bravo. J'espère que tu as pu faire l'acquisition d'un nouvel APN, aussi léger soit-il, qui te permettra de terminer ce périple dans de bonnes conditions. Bonne chance et bon courage pour cette dernière ligne droite. Bises à vous deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :