• Quand y'en a plus, y'en a eu...

    Je me réveille ce jeudi, après une petite nuit où le sommeil a été dur à trouver.

    Certain(e)s diront qu'un vol ce n'est pas si grave, ce n'est que matériel et ils-elles auront sûrement raison. C'est clair, ce n'est qu'un amas compact de métal, de verre et de plastique, en plus la plupart de ces matériaux à dû être arraché à la terre sans compensation pour elle et surtout pour celles et ceux qui habitent et travaillent dans ces mines de silicium, or, cuivre, palladium, titane, nickel... Bref, juste pour le fric, et en réfléchissant bien, c'est sans doute à cause de ces entreprises qui pillent le sol, nos cœurs et nos comptes en banque (pour celles et ceux qui ont, comme moi, la chance d'avoir un compte en banque) que certain(e)s se mettent à voler. Et puis aussi l'image du blanc dans les pays du sud. « Ce n'est pas grave, je peux lui piquer un truc à lui. Il vient s'installer ici pour violer la terre, et bousiller nos santés (Entreprise forestière au Chili, pétrole, mines un peu partout...) sans être inquiété ». Sans parler des « films » et des médias qui laissent croire, que pour nous, les « occidentaux », eh bien si on se fait voler, ce n'est pas si grave, on fait marcher une assurance ou on pioche dans notre argent abondant et on rachète ce que l'on nous a volé...

    Voilà sans doute ce qui a conduit à me faire arracher mon troisième œil, celui par lequel j'aimais si souvent regarder, observer, scruter, contempler... Un bâtiment qui en dit long sur l'histoire, un mur tagué appelant à jeter sa télé, un paysage sublime sculpté d'une main de Dieu, la rage d'un chanteur gueulant à l'injustice, le sourire si tendre des gens, bref croquer un bout de vue, pour partager mon point de vie...

    J'suis sur que quelque part mon objectif pleure sans moi, mais, c'est vrai, il y a pire dans la vie. J'en veux surtout à ce système vomissant ses abus, ses injustices commises au nom du fric et qui conduisent à se battre coûte que coûte pour gagner sa croute. Ne marchons pas dans le jeu de celles et ceux qui voudraient nous diviser, imposons la vérité...

    El pueblo, unido, jamás será vencido !!! Le peuple, uni, ne sera jamais vaincu !!!

    Hasta la victoria, siempre...

     

     

     

     

     

     

    « Quito, du volcan à la jungleFrontière, c'est la galère... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 14:03

    Ah oui :) je connais le gars ! trop marrant .. merci pour ton partage cher nahla

    2
    manumirabelle
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 14:20

    Meeerde....condoleances vieux, c etait un bon objectif, toujours pret quand on avait besoin de lui et qui se laissait tripoter sans faire d histoires...T as l air de vivre la chose avec philosophie, ptain chapo...Mais waputain megachier....ca s est passe violemment ? ton boitier aussi ? T as une sauvegarde ? C etait a Canoa ? Tu vas tenter le marche noir ? Enfin on pense bien a vous ici...courage quand meme...

    3
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 18:46

    Merci mon Aurèl pour ta réflexion pleine de bon sens, même si la tristesse pointe de ci de là, rien de grave en effet. Je ne vais pas te citer toutes les possibilités de souffrances humaines. Quand je pense en plus que parfois (souvent) elles sont le fruit de cerveaux (humains) complètement dérangés. Beurk. La vie reste belle, heureusement. Et puis tu n'es pas seul tout la bas. Justine est là pour t'épauler. Nous lui faisons confiance ! Sinon pourquoi t'aurait-elle accompagné ? Prenez soin de vous et bonne chance pour l’acquisition d'un troisième œil de remplacement. Ce serait trop bête de louper la fin de vos pérégrinations. Il y a tellement de choses à voir, à conserver et à partager... Affectueux bisous paternel à tous deux et à très bientôt.

    4
    Big-Brother
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 23:09

    Coucou ! C'est vraiment dommage ! Après l'ipod, c'est au tour de l'EOS de disparaître ... des objets qui symbolisent la prospérité et la modernité de notre société occidentale. Heureusement, le 40 D est dans le coffre avec son Sigma 17-70. Je veille dessus !

    Désormais, tous les paysages sur lesquels vos yeux vont se poser, tous les visages que vous allez croiser, vous appartiennent, à vous seuls. Vous pourrez toujours partager mais sans l'image. Les mots remplaceront les pixels et notre imagination réinventera la fin de votre escapade exotique.

    Gros bisous. Prenez soin de vous (et ne vous faites pas voler vos papiers !!). A bientôt.

     

    5
    Jeudi 22 Novembre 2012 à 23:40

    On fait facilement le deuil des choses, malheureusement moins vite celui de ce qu'elles représentent. Je suis en plein dedans, comme toi; j'ai changé ma vision sur ce matériel dont on dépend pour transcrire ce que l'on voit et j'ai décidé de ne pas le remplacer, enfin pas à l'identique; quitte à ce que la vie te mette devant une table rase, autant reconstruire quelque chose de neuf ! J'espére que ton futur nouvel 3ieme oeil, quelqu'il soit, sera aussi un nouveau départ !

    6
    élise et stef
    Vendredi 23 Novembre 2012 à 11:27

    Super Article et à toi le 5D mark2...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :